21/03/2008

Confidence pour confidence

  • Mira Dumeille: - Ce soir, dans « Confidence pour confidence », je reçois Wini. Bonsoir Wini, comment allez-vous?
  • Wini: - Euh, 'soir, euh, mgnoidemeumMiraévou?
  • MD: - N'ayez pas peur de parler un peu plus fort, et surtout d'articuler, hein, comme on a dit à la répétition, vous vous souvenez?
  • W: - Euh oui bien sûr excusez-moi de vous demander pardon euh Mira.
  • MD: - Et ne prenez pas votre menton dans votre main, ça cache le micro et du coup on vous entend moins bien.
  • W: - Oui oui bien sûr, excusez-moi.
  • MD: - Alors, Wini, si nous vous recevons ce soir dans « Confidence pour confidence », ce n'est bien sûr pas pour vos talents de ménagère...
  • W: - Ah ben non, ça, ça risque pas...
  • MD: - ...mais bien parce que, depuis maintenant un peu plus de deux mois, vous tenez un blogue...
  • W: - Ouais, bon, vous savez, les blogues c'est comme les trous d...
  • MD: - Wini, souvenez-vous, à la répétition on avait dit pas de gros mots...
  • W: - Euh oui, pardon, je voulais juste dire que les blogues, hein, maintenant, tout le monde en a un.
  • MD: - Ne vous tracassez pas, ce sera coupé au montage.
  • W: - Groumpf.
  • MD: - Alors, Wini, nous aimerions découvrir la personne qui se cache derrière les écrits. Déjà, votre pseudonyme, n'est-ce pas une sorte d'hommage à Winnie l'ourson, Walt Disné, la nostalgie de l'enfance...
  • W: - Ah non, pas du tout, c'est juste un pseudo à la con, mais...
  • MD: - Pourtant, il y a quelques années vous aviez noué une relation avec un certain Porcinet...
  • W: - Ah mais non pas du tout d'où vous tenez ça vous c'est n'importe quoi.
  • MD: - Alors, vous m'avez confié hors antenne que vous étiez une personne très timide...
  • W:- Ah ben je veux, oui, et pas qu'à moitié permettez-moi de vous le dire.
  • MD: - Articulez mieux, y'a votre accent liégeois qui revient.
  • W: - Oui, doncques, pare don. Oui, je suis extrêmement timide, voire timorée, et ce en toutes circonstances.
  • MD: - Dites m'en plus...
  • W: - Ah ben c'est simple. Je ne sais pas m'exprimer en public, je ne sais pas démarrer une conversation, je sais encore moins m'insérer dans une conversation, je n'articule pas, je parle tout bas, c'est terrible. Je suis de plus une personne de type secondaire, je ne trouve jamais la réplique qui tue que deux jours après les faits. Lors des dîners, je fais néanmoins très joli à côté du ficus. Pour conclure, c'est simple, l'étape suivante dans la timidité, c'est Papa me laisse toujours conduire dans l'allée.
  • MD: - Ah mais dites-moi ça doit être très handicapant ça...
  • W: - Oui mais ça va, on s'y fait vous savez. J'ai fait beaucoup de progrès ces derniers temps. J'arrive même à demander un grand carré coupé à ma boulangère sans bégayer.
  • MD: - Ah mais, votre compagnon m'a certifié que cela fait deux semaines que vous n'êtes plus allée chercher le pain.
  • W:- Oh oui, c'est vous dire si je suis timide.
  • MD: - Tiens donc, parlons-en de ce mystérieux Ddou...
  • W:- Je crois qu'il tient à rester mystérieux. Vous avez lu mon dernier poste? Eh bien il a trouvé à râler parce que je parlais de lui... de nous... de notre vie à deux...
  • MD: - Ouais bon c'était léger tout de même. Je l'ai lu, on était loin de l'exhibitionnisme complaisant.
  • W: - Et puis je crois qu'il n'aime pas ce surnom de Ddou. Il dit même que je l'appelle « Doudou », pourtant, Ddou et Doudou, ce n'est pas la même chose.
  • MD: - Mouais, bon, c'est pas très viril, faut bien le dire.
  • W: - Z'avez raison. Désormais, je l'appellerai « L'Homme ».
  • MD: - Ah ben non vous pouvez pas, ça a déjà été utilisé par Nicole de Buron.
  • W: - Ah zut-euh. Comment je vais l'appeler? « Mon mec à moi »?
  • MD: - Mmmh, non. Trop Patricia Kaas.
  • W: - « Mon cher et tendre »?
  • MD: - Non, trop neuneu.
  • W: - « Le Wombat »?
  • MD: - Nan, trop « Let's Dance to Joy Division ».
  • W: - J'peux pas donner son vrai prénom, il serait fâché.
  • MD: - Pour sûr.
  • W: - Tiens, vais l'appeler Ghislain. C'est joli, ça a un rapport avec lui et c'est pas concon.
  • MD: - Ben voilà, on y est arrivées. Ca tombe bien, c'est la fin de la séance.
  • W: - Ah ben oui. A propos, qu'est-ce que je vous dois?
  • MD: - Ca fera 60 euros.
  • W: - Glps. Ah oui, quand même.
  • MD: - On fixe maintenant notre prochain rendez-vous?
  • W: - Euh, je vous rappelle pendant la semaine, ça vous va?
  • MD: - Voilà, chers télépescateurs, Wini, une personnalité attachante, timide, complexe et qui a des problèmes d'argent...
  • W: - M'ENFIN NON PAS DU TOUT !!! CA VA PAS DANS VOT'TETE, VOUS ETES FOLLE OU QUOI !!!
  • MD: - ..et paranoïaque en sus... Rendez-vous la semaine prochaine chers télépescateurs pour un nouveau numéro de "Confidence pour confidence"... Espérons que notre charmante invitée sera un peu calmée.

10:56 Écrit par Wini dans Moi, ma vie, mon n'oeuvre | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : delires |  Facebook |

Commentaires

C'est passé sur quelle chaîne?

Écrit par : Bernie | 24/03/2008

Sur Canal Zoom Gembloux... Tu peux peut-être choper la rediff sur TV5 International

Écrit par : Wini | 24/03/2008

Sinon, on peut toujours acheter une machine à pain sur Internet... Et Papa ne me laisse MÊME PAS conduire dans l'allée à Cincinnati...

Écrit par : Françoise | 02/04/2008

Mutin de perte, une machine à pain... Le crie pas trop fort, sinon ma manman est capable de m'en offrir une...

Écrit par : Wini | 02/04/2008

Les commentaires sont fermés.