04/04/2008

Help.

Les aminches, j'ai besoin de vous.

Hier, Ghislain et moi avons dû garder notre petit neveu de quatre ans et demi (surnommé « Attila Lehain » par mes soins, mais ça c'est uniquement parce que je suis une pisse-vinaigre par essence d'une part, et que j'adore Soeur Marie-Thérèse des Batignolles d'autre part). On a essayé de l'occuper, et, parmi mes tentatives d'occupation figurait la lecture du premier volume de Petit Vampire (Petit Vampire va à l'école), par Joann Sfar. (Si tu ne sais pas qui est Joann Sfar, c'est sans doute parce que tu es arrivé par hasard sur ce blog. Comment tu y es arrivé, je n'en sais rien, mais comme je suis une pédagogue dans l'âme je te redirige illico ici afin que tu complètes ta culture. Allez, va. Tu me remercieras plus tard.)

Petit Vampire, c'est une série qui déchire grave. C'est l'histoire d'un petit vampire qui est tout seul, et qui voudrait bien se faire des copains.

Jusque là, ça va? On suit toujours?

Enfin, Petit Vampire n'est pas vraiment seul. Il a un papa, qui est le Capitaine des Morts, et je peux te dire qu'être Capitaine des Morts ça en jette carrément plus que d'être fonctionnaire au Ministère de l'Equipement et des Transports. Il a aussi une maman, Pandora, une femme magnifique et surnaturelle, qui a des yeux immensément bleus et une paire de pare-chocs rudement impressionnante. Il a un chien, Fantomate, une espèce de bull-dog mal embouché,tout rouge et très moche. Et puis il a des copains, mais ses copains, ce sont des monstres, ils sont très sympas, certes, mais intellectuellement ils sont un peu limités. Parmi ces monstres, il y a notamment Marguerite; la particularité de Marguerite, c'est qu'il est coprophage, mais moi je te fiche mon billet qu'il changerait de régime si seulement il connaissait le MacDo.

M'enfin toujours z'est-il que Petit Vampire s'ennuie comme un rat dans une cage sans roue pour tourner dedans, d'autant plus que – tu t'en doutes peut-être – comme il est un vampire, il a pas le droit d'avoir Belgacon Tivi ou une Pléstécheune 3. Rhan, oué, c'est trop injuste, je sais, mais comme il n'existe pas de Ligue des Droits des Petits Vampires, il n'a pas beaucoup de recours. Alors (tiens-toi bien, parce que là on bascule vraiment dans la quatrième dimension), Petit Vampire il a envie d'aller à l'école. Bon, pas pour apprendre à calculer ou à lire (ça il sait déjà faire, puisqu'il ne fréquente pas l'Enseignement de la Communauté Française), mais pour se faire des copains. Et, par une suite de péripéties fantabuleuses, Petit Vampire entre en contact avec Michel, un petit garçon humain vêtu la plupart du temps d'un pyjama orange qui défie le daltonisme et les lois élémentaires du bon goût.

Et voualà, ensemble, Petit Vampire, Michel et ces crétins de monstres partent la nuit draguer les filles en sniffant du gaz à briquets faire des bêtises. A leur retour, ils se font réprimander par le Capitaine des Morts, qui n'a même pas besoin de se fâcher pour fiche la trouille, vu qu'il est Capitaine des Morts bord d'elle et que par conséquent il est encore plus flippant – mais pas pour les mêmes raisons – que Keith Richards dans Pirates des Caraïbes 3.

Mais tout est bien qui finit bien dans les aventures de Tintin, alors Michel et Petit Vampire réparent les bêtises jusqu'à la prochaine fois, pendant que Marguerite va faire un tour du côté de la rue du Marché aux Fromages car il vient de découvrir la pitta hawaï.

Les copains de Petit Vampire:

PetitVampireGroupe

De gauche à droite: John, Paul, George et Ringo Michel, Fantomate,Claude, Petit Vampire et Marguerite

Alors, à propos de Petit Vampire, j'avais des trucs à vous demander. Les voualà:

  1. Quand j'aurai acheté tous les volumes de cette éfoustouplante série, et que je les aurai tous lus à Attila, avec quoi vais-je bien pouvoir poursuivre? Je tiens à préciser que, lors d'une précédente séance de lecture, ce sont carrément les 6 volumes de Toto l'ornithorynque et les 5 de Genz Gys et Khan qui y sont passés, et ce en un après-midi. Et Sfar a beau être prolifique, je pense que mon neveu bouffera toujours ses histoires plus vite qu'il ne les écrit. Aidez-moi, parce que je sais pâââs inventer des histoires toutes seule. *Bouhou*

  2. C'est quoi un ḥemzalleh? Sfar dit que si on veut savoir ce que c'est, on n'a qu'à avoir une grand-mère comme la sienne. Résultat, j'ai pas eu l'air con du tout quand Attila m'a demandé ce que c'était. (Je le concède, j'aurais eu l'air plus con encore s'il m'avait demandé: « Ca veut dire quoi que Michel le copain à Petit Vampire il est juif? » Alors, si du même coup quelqu'un peut me conseiller un bouquin du genre La Judaïté expliquée aux gnomes de quatre ans et demi, ça m'arrangerait bien.)

  3. Quelqu'un pourrait me recommander un bon sirop pour la gorge? Parce que, à force de prendre une voix débile à chaque fois que Marguerite-le-gros-monstre-qui-pue intervenait dans l'histoire, je me suis carrément niqué les cordes vocales. Et comme Attila a adoré Marguerite sous prétexte que « Marguerite il veut offrir du caca comme cadeau à la maîtresse d'école c'est drôle hein Papa », je sens que je vais devoir recommencer d'ici peu. (Et inutile de me demander de podcaster ma splendide interprétation de Marguerite, c'est NAN).

15:34 Écrit par Wini dans Lectures | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bd, petit vampire |  Facebook |

Commentaires

Pour ta gorge : de l'Euphon. Je ne vois que ça. Par contre, je note soigneusement les références de cette série. Attilette la Hune, ma nièce, vient d'avoir 4 ans. Et son tonton s'appelle Michel. On n'est pas sortis de l'auberge.

Écrit par : Françoise | 04/04/2008

Pour ta nièce, je signale que Toto l'ornithorynque, c'est VRAIMENT super (et essayer de faire une drôle de voix pour Toto est bien moins mauvais pour les cordes vocales, crois-en l'expérience...)

Écrit par : Wini | 05/04/2008

Les commentaires sont fermés.