23/04/2008

Agathe Zeblouse

Putin, les aminches, ne devenez pas prof de musique... Plusieurs anciens camarades de classe à moi, qui donnaient cours de solfège depuis parfois plusieurs années, viennent presque de se faire virer. Décision de la Communauté Française. Finalement, ils peuvent rester jusqu'au 30 juin, mais après, c'est "tire ton plan".

Le premier qui me lâche que "ben oui, c'est ça la vie d'artiste", je te jure qu'il va se ramasser l'engueulade du siècle et qu'il en pleurera sa mère jusqu'à la septième génération.

Mon cul, la vie d'artiste. Sutout quand tu approches la trentaine, avec un prêt hypothécaire et parfois un gosse sur les bras.

.......................................

Putain, mais c'est quoi le dernier Portishead? Les deux extraits que j'ai entendus jusqu'ici sont encore plus pourris que les 3 betteraves rouges que j'avais malencontreusement oubliées dans un Tupperwère aux alentours de Pâques (et que mon Ghislain a exhumées du fond du frigo il y a deux jours, et sans combinaison antibactériologique, encore bien)...

Allez, pour se remonter le moral, un petit extrait de Dummy...

free music

23:46 Écrit par Wini dans Humeurs | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : cafard |  Facebook |

Commentaires

Ah, le frigo ! L'antichambre de la poubelle...

Écrit par : Walrus | 24/04/2008

Vu mon niveau en flûte, je ne vois pas trop comment je pourrai devenir p^rof de musique. Les bâtards.

Écrit par : Bernie | 24/04/2008

@Walrus: Je ne vous dis pas comment Amélie Nothomb se plairait bien dans le mien... :)

@Bernie: Je suppose que tu parles de la flûte à bec? C'est en effet une invention du Diable... Mais je tiens à préciser que je parle ici des professeurs de musique en général, que ce soit des profs de formation musicale (j'ai compris hier qu'on ne pouvait plus dire "solfège", comme si c'était devenu un gros mot), d'instrument, d'analyse musicale, ou d'histoire de la musique, etc.
Désolée pour cette longue précision, mais ça me semblait important...

Écrit par : Wini | 25/04/2008

Ouais, c'est de l'aberration totale. Ma prof de danse (qui donne cours en aca - la même - depuis près de 15 ans après une carrière de danseuse professionnelle aux ballets de l'ORW) donne un temps plein alors qu'elle est nommée pour un 3/4 temps... On ne peut pas "étendre" sa nomination au 1/4 restant parce qu'elle n'a pas de titre pédagogique. Faut qu'elle passe un examen théorique ET pratique. Tu le crois, ça, aussi ? (même si c'est nettement moins grave, on est bien d'accord)

Écrit par : Françoise | 29/04/2008

Ouh, oui, les examens d'aptitude, c'est ça? Il paraît que c'est un grand moment de bonheur... J'ai rencontré un prof de piano diplômé de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (rien que ça), même lui avait des appréhensions face à ça.
Mais, de manière générale, la vie des profs de l'enseignement artistique est jalonnée d'incohérences administratives, entre l'ancienneté, les titres requis / suffisants, les nominations, les différents réseaux et PO...
(Je m'arrête, je vais encore m'énerver...)

Écrit par : Wini | 29/04/2008

Les commentaires sont fermés.